9 podcasts sur l’inceste à écouter absolument

Les podcasts qui abordent l’inceste par le témoignage ou l’analyse se sont multipliés ces dernières années. Réjouissons-nous que la société s’ouvre un peu à l’écoute des victimes de violences sexuelles et de pédocriminalité ! Voici une sélection, forcément subjective, de 9 podcasts sur l’inceste destinée à toutes et tous, et en particulier aux personnes qui ne se sont jamais particulièrement intéressées au sujet jusqu’ici.

« L’inceste, pas si rare ? » : 6 minutes pour (faire) comprendre l’essentiel à savoir

Dans cet épisode de l’excellent podcast “Le féminisme expliqué à mon beauf”, Aline Baudry-Scherer fournit en quelques minutes à peine les clés de compréhension sur le phénomène social de l’inceste.

Elle déconstruit les idées reçues, et fournit un formidable petit outil pour ouvrir les yeux sur le sujet en peu de temps. Un podcast sur l’inceste idéal pour sensibiliser, que ce soit des proches autour de vous, sur vos réseaux sociaux…

Forcément plus accessible que les podcasts de 45 mn, 1 heure ou plusieurs épisodes !

« Ou peut-être une nuit » : en 6 épisodes, l’enquête de référence sur le système de l’inceste

Réalisée par Charlotte Pudlowski, cofondatrice du studio de podcasts Louie Media, cette série de 6 épisodes constitue une véritable enquête journalistique au cœur du sujet de l’inceste. La démarche de Pudlowski part de sa découverte de l’inceste subi par sa mère mais va très au-delà. Parmi tous les podcasts sur l’inceste, cette série documentaire est sans conteste LA ressource de référence. 

Charlotte Pudlowski échange avec ses proches, pour comprendre comment et pourquoi le silence s’est maintenu si longtemps dans sa famille. Elle va également et surtout à la rencontre d’autres victimes, et de spécialistes de diverses disciplines pour explorer le phénomène social de l’inceste au prisme de leurs expertises (et de leur vécu, car nombre de ces spécialistes engagées ont elles-mêmes révélé avoir été victimes d’inceste). Elle s’appuie également sur de nombreuses sources écrites dont elle tire des éclairages pertinents, parfois fulgurants.

Le podcast « Ou peut-être une nuit » est brillamment produit, le travail de narration en rend l’écoute captivante. Les nombreuses interventions d’expert·es sont enchâssées dans ce récit d’enquête. C’est très accessible tout en étant une mine d’informations. C’est aussi le journal de bord de Charlotte Pudlowski observant elle-même sa prise de conscience progressive à mesure qu’elle avance dans cette enquête passionnante malgré le caractère profondément tragique du sujet. La série comporte en complément l’enregistrement d’une table ronde sur le thème « Que faire pour agir contre l’inceste ? ».

Parmi les personnes interviewées par Pudlowski pour cette série documentaire :

  • Muriel Salmona, pédopsychiatre et fondatrice de l’association Victimologie et mémoire traumatique
  • Dorothé Dussy, anthropologue et autrice de l’ouvrage de référence « Le berceau des dominations – Anthropologie de l’inceste » (à noter qu’une internaute a mis à disposition sur YouTube une lecture audio du livre de Dussy)
  • Tal Merx, doctorante en philosophie
  • Alice Debauche, sociologue et statisticienne spécialisée sur les violences sexuelles
  • Eva Thomas, fondatrice de l’association SOS Inceste et première personne à avoir parlé publiquement de l’inceste à la télévision française
  • Patric Jean, documentariste ayant infiltré les milieux masculinistes et auteur du livre « La loi des pères » paru en 2020. Ce livre est une enquête en apnée sur l’idéologie de « l’aliénation parentale » et le sort des mères harcelées par la justice pour avoir essayé de protéger leurs enfants contre un père incestueux.
  • Dominique Atlas, avocate spécialiste du droit des mineurs et des violences contre les femmes

Le succès de ce podcast sur l’inceste, qui a lui-même joué un rôle très significatif sur la « libération de la parole » (et de l’écoute !), a amené Charlotte Pudlowski à en tirer ensuite le livre « Ou peut-être une nuit – Inceste : la guerre du silence ».

« Inceste, le prochain combat » : Charlotte Pudlowski revient en détail sur sa démarche pour Programme B

En septembre 2020, le podcast Programme B recevait Charlotte Pudlowski pour parler de sa série « Ou peut-être une nuit », qui venait d’être publiée par Louie Media. Cet entretien avec la podcasteuse et journaliste est un passionnant complément à l’écoute de son enquête. Elle y développe en effet son cheminement personnel avant et pendant la réalisation de ce podcast sur l’inceste.

Elle pose avec lucidité ce constat éponyme : l’inceste est le prochain combat, dans la continuité des luttes féministes. C’était avant que cela vienne trouver de nouvelles confirmations avec la parution du livre de Camille Kouchner « La familia grande » et avant la création de la CIIVISE (Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants).

Mathilde Brasilier sur France Culture : inceste dans tous les milieux sociaux et amnésie traumatique

Produite par Sonia Kronlund depuis le début des années 2000, « Les pieds sur Terre » est une émission de témoignages culte et précurseure de tout le genre des podcasts de témoignage.

En 2020, « Les pieds sur terre » diffuse le témoignage marquant, saisissant, de Mathilde Brasilier, qui témoigne de l’inceste qu’elle et son frère ont subi de la part de leur père lorsqu’ils étaient enfants. Elle a connu une amnésie traumatique jusqu’à l’âge de 40 ans. Journaliste et architecte, elle est également autrice du livre « Il y avait la nuit, il y avait le jour, il y avait l’inceste » qu’elle revendique comme une œuvre de littérature.

Son témoignage sur France Culture a lui aussi une forme de qualité littéraire. Cette histoire évoque l’atmosphère doucereuse et étouffante des romans de Nabokov sur la pédocriminalité (« Lolita », « L’enchanteur »).

À travers l’histoire de Mathilde Brasilier, on peut toucher du doigt la dynamique de l’inceste dans ce qu’elle a de quotidien, d’écrasant, vécue à hauteur d’enfant. Son témoignage a aussi le mérite de montrer que l’inceste se produit indifféremment dans tous les milieux sociaux, y compris dans les strates les plus aisées. Le père de Mathilde Brasilier était en effet un architecte reconnu, lauréat du prestigieux Prix de Rome. 

« Qui sont les incesteurs ? » : l’anthropologue Dorothée Dussy répond dans « Les couilles sur la table »

Dorothée Dussy est l’anthropologue dont le travail fait référence sur l’étude du système inceste. Elle a passé plusieurs années à aider et rencontrer des victimes d’inceste en faisant du bénévolat associatif, et également à rencontrer et échanger avec des incesteurs incarcérés. Elle en a tiré une enquête fascinante : “Le berceau des dominations – Une anthropologie de l’inceste”.

Le formidable podcast “Les couilles sur la table” lui a ouvert son micro pour deux épisodes, dont celui-ci est le premier. Si vous n’envisagez pas de lire son livre, écoutez l’intégralité de cet entretien passionnant. La journaliste Victoire Tuaillon mène l’entretien avec son acuité habituelle, et la chercheuse détaille ses démarches et ses principales conclusions.

Dont celle-ci : l’interdit de l’inceste n’est pas un interdit de le pratiquer, mais un interdit d’en parler. Alors : parlons-en, continuons d’en parler !

Arnaud Gallais, cofondateur de Mouv’Enfants, témoigne de son parcours de victime d’inceste et d’activiste

Victime d’inceste, Arnaud Gallais est aussi ancien membre de la CIIVISE, activiste pour les droits de l’enfant, professionnel dans le secteur de la petite enfance, président et co-fondateur de Mouv’Enfants… et bien d’autres choses encore !

Il a été violé dans son enfance par un membre de sa famille prêtre missionnaire, puis par des cousins plus âgés. Il a subi une longue amnésie traumatique avant de recouvrer la conscience de ce qui lui était arrivé. Il était aussi en butte à la violence physique et psychologique de son père.

Arnaud Gallais a livré son témoignage à de nombreuses reprises, dans une grande variété de médias et de formats. Il est aussi l’auteur du livre-témoignage “J’étais un enfant” co-écrit avec Ixchel Delaporte, et le personnage central du documentaire de Guy Padovani “Inceste : un homme en colère” sorti en 2024.

Cet épisode du podcast “Il était une fois” donne à Arnaud Gallais le temps de développer en longueur son histoire au fil d’un entretien de près de 40 mn. Au-delà des violences subies, il prend ainsi le temps de nous parler des conséquences qu’elles ont eues et continuent d’avoir pour lui. Il évoque également les réactions de sa famille, les mains tendues qui l’ont aidé à se reconstruire, ou encore les raisons de son engagement au nom de toutes les victimes de pédocriminalité et de violences dans l’enfance.

« La maison du loup » – Des thérapeutes à l’écoute des pédocriminels

Voici un des rares podcasts sur l’inceste qui se focalisent sur les agresseurs pédocriminels et leur suivi thérapeutique.

Ce podcast est une fenêtre ouverte sur les méthodes, les réflexions et le quotidien d’une équipe thérapeutique pluri-disciplinaire qui s’efforce d’accompagner des pédocriminels condamnés et ayant l’obligation de suivre des soins.

Les pédocriminels sont encore essentiellement considérés par la société comme des “monstres”. Et il est fréquent de lire ou entendre des critiques véhémentes de toute approche thérapeutique à leur endroit, qui peuvent être perçues comme laxistes, vaines, ou indécentes, au regard de la grande difficulté, bien réelle, des victimes à pouvoir être correctement prises en charge.

Et pourtant, ce reportage de 35 minutes vient mettre du réel et du concret sur ce sujet, mêlant paroles de thérapeutes et paroles d’agresseurs suivis dans ce centre.

Le témoignage de Sofia, victime d’inceste devenue activiste, vivante et puissante !

Le podcast “Maman au-delà de l’inceste”, créé par Solange Siri, va à la rencontre de mères confrontées à l’inceste. Dans cet épisode, elle s’entretient avec Sofia Antoine, victime d’inceste dans son enfance par une femme de sa famille.

Devenue activiste féministe connue sous le pseudo Sofia Sept, sa prise de parole sur les réseaux a entre autres contribué à donner l’ampleur que l’on sait à #metooinceste.

On pourrait presque qualifier cet épisode de réjouissant, tant Sofia7 s’est ré-approprié son parcours et sa vie, et a trouvé de la puissance et de la sororité dans le militantisme féministe. Elle démontre avec simplicité, gouaille, optimisme, et un franc-parler qui est presque une marque de fabrique, qu’on peut avoir été victime et pourtant transformer sa propre histoire traumatique par le passage à l’action.

Pour Code Source, Eva Thomas revient sur son témoignage historique à la télé en 1986

Eva Thomas a été le 2 septembre 1986 la première personne victime d’inceste à témoigner à visage découvert, à la télévision. Elle évoque son histoire personnelle, son parcours avant et après cette émission, qui a marqué un tournant essentiel dans sa vie, mais aussi dans la vie de nombreuses victimes.

Eva Thomas explique comment elle est parvenue au point où elle a su qu’elle devait et qu’elle pouvait écrire sur son histoire, en parler. 

Un entretien plein d’humanité avec une pionnière de la lutte contre l’inceste, une femme exemplaire qui force l’admiration !

Bien d’autres podcasts !

Nous aurions pu citer beaucoup d’autres émissions et podcasts sur l’inceste de grande qualité, tant à la radio qu’en podcast natif. Témoignages de victimes connues ou non, enquêtes de journalisme d’investigation, entretiens avec des chercheuses et chercheurs… de nos jours, qui veut s’informer sur l’inceste ou sur les violences sexuelles faites aux enfants en général, le peut facilement.

Il fallait bien faire une sélection, mais n’hésitez pas à aller écouter également des podcasts avec Camille Kouchner, avec le juge Édouard Durand, etc.

Xavier Rabilloud, membre de Mouv’Enfants

Laisser un commentaire