[PORTRAIT] Mirlö Dulaurier « j’avais à coeur de proposer une autre vision du monde »

Découvrez notre série de portraits des membres de Mouv’Enfants. À travers ces portraits, nous mettons en lumière l’engagement de nos bénévoles.

En racontant leurs parcours, nous rendons hommage à tous ceux qui s’investissent pour un avenir meilleur pour les enfants.

Vous découvrirez des personnes unies par une même volonté : protéger les enfants et sensibiliser le public aux dangers des violences sexuelles. Chaque membre de Mouv’Enfants apporte ses compétences, son temps et son énergie pour cette cause cruciale. Leurs témoignages illustrent la diversité des actions possibles en général et au sein de l’association ainsi que l’importance de chaque contribution.

Nous espérons que ces portraits vous inspireront et vous donneront envie de vous engager vous aussi pour notre au cause ou tout autre qui vous tient à coeur. Le travail associatif est un pilier de notre société, et votre action peut faire une réelle différence. Ensemble, nous pouvons renforcer notre action et offrir un avenir plus sûr et plus serein à nos enfants.

Lisez ces portraits pour comprendre leur engagement et, peut-être, trouver l’inspiration. Ensemble, nous pouvons faire la différence !

Les conséquences des maltraitances sexuelles sont des abysses de douleurs pour celles et ceux qui en ont été la cible

Mirlö Dulaurier membre de Mouv’Enfants

Bonjour Mirlö, pouvez-vous nous dire qui vous êtes, et quelle est la raison de votre engagement pour la lutte contre les violences sexuelles et inceste sur les enfants ? 

Mirlö Dulaurier -> Je suis artiste du spectacle vivant, chorégraphe poète et écrivaine. J’ai fondé ma compagnie en sortant du conservatoire avec un axe programmatique tourné autour des femmes et plus particulièrement tourné vers la mère et l’enfant.

Après un premier parcours d’études à Sciences Po Rennes, j’avais à coeur de proposer une autre vision du monde à travers des dramaturgies agrégeant différents matériaux et tournés vers des imaginaires adaptés avec la réalité des femmes et de la terre.

Victime d’agression sexuelle par mon grand-père, j’ai occulté ces actes pendant près de vingt deux ans. A l’âge de 26 ans, une partie de la mémoire de ces actes ont ressurgi. 

Pouvez-vous me raconter depuis quand vous oeuvrez pour la protection des enfants et comment se passe ce combat au quotidien ? 

Mirlö Dulaurier -> Je participe à des temps auprès des mères protectrices. J’y dispense écoute et les techniques transgénérationnelles et systémiques qui permettent de prendre du recul pour mieux intégrer et dépasser les vécus difficiles. Je suis au début de mon engagement pour la protection de l’enfance. Ces premiers temps consacrés à l’écoute des mères protectrices sont là pour leur fournir du soutien et des outils d’apaisement. 

Pouvez-vous me parler d’une initiative ou d’un projet que vous avez mené pour lutter contre les violences sexuelles sur les enfants ou bien d’une histoire en particulier qui vous a marqué. 

Mirlö Dulaurier -> J’ai écrit un texte destiné à la scène. J’y relate ma propre histoire. Il s’appelle Le fil de soie. Le texte est encore à l’état de projet pour être partagé auprès du plus grand nombre. Je ne me fais pas de soucis pour que de tels thèmes soient bien partagés. Cécile Morel a notamment adapté le texte d’Edouard Durant 160 000 enfants pour la scène cette année.

Photo extraite d’une résidence sur le dernier spectacle dédié à la mémoire des mères : Muttermal

De quelle manière votre engagement vous a t-il permit d’évoluer dans votre vie personnelles ? 

Mirlö Dulaurier -> Le soutien et l’écoute de personnes connaissant les mêmes difficultés suite aux agressions m’a apaisé tout en me redonnant courage et force pour aider d’autres personnes

Pourquoi avoir choisi Mouv’Enfants pour vous engager ?

Mirlö Dulaurier -> La présence d’Arnaud Gallais m’a fait choisir Mouv’Enfants ainsi que ses actions destinées à faire entendre la voix de l’enfant. 

Pourquoi est-il crucial de s’engager dans la protection des enfants aujourd’hui ?

Mirlö Dulaurier -> Les conséquences des maltraitantes sexuelles sont des abysses de douleurs pour celles et ceux qui en ont été la cible. Il faut que chacun le sache et qu’une réelle prise en charge, claire, simple et efficace soit créée pour chacun d’entre eux. 

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite s’engager mais ne sait pas par où commencer ?

Vous allez changer le monde.


N’hésitez pas consulter nos autres portraits

Laisser un commentaire